L'école des femmes, Le théâtre

Mariez-moi promptement

AGNÈS
Mariez-moi donc promptement, je vous prie.
ARNOLPHE
Si vous le souhaitez, je le souhaite aussi,
Et pour vous marier on me revoit ici.
AGNÈS
Est-il possible ?
ARNOLPHE
Oui.
AGNÈS
615 Que vous me ferez aise !
ARNOLPHE
Oui, je ne doute point que l’hymen ne vous plaise.
AGNÈS
Vous nous voulez, nous deux…
ARNOLPHE
Rien de plus assuré.
AGNÈS
Que si cela se fait, je vous caresserai !
ARNOLPHE
Hé, la chose sera de ma part réciproque.
AGNÈS
620 Je ne reconnais point, pour moi, quand on se moque.
Parlez-vous tout de bon ?
ARNOLPHE
Oui, vous le pourrez voir.
AGNÈS
Nous serons mariés ?
ARNOLPHE
Oui.
AGNÈS
Mais quand ?
ARNOLPHE
Dès ce soir.
AGNÈS, riant.
Dès ce soir ?
ARNOLPHE
Dès ce soir. Cela vous fait donc rire ?
AGNÈS
Oui.
ARNOLPHE
Vous voir bien contente, est ce que je désire.
AGNÈS
625 Hélas ! que je vous ai grande obligation !
Et qu’avec lui j’aurai de satisfaction !
ARNOLPHE
Avec qui ?
AGNÈS
Avec… là.
ARNOLPHE
Là… là n’est pas mon compte.
À choisir un mari, vous êtes un peu prompte.
C’est un autre en un mot que je vous tiens tout prêt,
630 Et quant au monsieur, là, je prétends, s’il vous plaît,
Dût le mettre au tombeau le mal dont il vous berce,
Qu’avec lui désormais vous rompiez tout commerce ;
Que venant au logis pour votre compliment
Vous lui fermiez au nez la porte honnêtement,
635 Et lui jetant, s’il heurte, un grès par la fenêtre,
L’obligiez tout de bon à ne plus y paraître.
M’entendez-vous, Agnès ? Moi, caché dans un coin,
De votre procédé je serai le témoin.
AGNÈS
Las ! il est si bien fait. C’est…
ARNOLPHE
Ah que de langage !
AGNÈS
Je n’aurai pas le cœur…
ARNOLPHE
640 Point de bruit davantage,
Montez là-haut.
AGNÈS
Mais quoi, voulez-vous…
ARNOLPHE
C’est assez.
Je suis maître, je parle, allez, obéissez

2 Réponses à “Mariez-moi promptement”

  1. Le 20 mai 2014 à 21 h 45 min Pauline H a répondu avec... #

    I- La partie comique de la scène (quiproquo…)
    II- Arnolphe, un personnage tragique (amour secret, confiant envers Agnès)
    => dilemme entre le comique et le tragique de cette pièce

  2. Le 16 juin 2014 à 9 h 18 min Pauline B a répondu avec... #

    ou bien on peut mettre en 2ème partie les dénonciations de Molière par le comique

Ajouter votre réponse à Pauline B

Blog du niveau intermédiaire |
Historiques |
Mon truc en plume |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Prosecombat
| Plumeareves, textes de Fran...
| François Lagahe